LES RISQUES D'EXPOSITION PROLONGEE AU SOLEIL

Les risques d'exposition prolongée au soleil

Le soleil équilibre merveilleusement bien notre vie.

Ses bienfaits sur la santé de l'homme sont bien résumés par l'adage arabe: là ou rentre le soleil, le médecin ne rentre pas.

Les progrès modernes arrivent à domestiquer cette fantastique énergie.

L'homme est homéotherme c'est à dire un être capable d'équilibrer sa température en fonction de la variation de celle du millieu. Ceci n'est vrai que pour une étroite marge de manoeuvre. Comme pour le froid, l'exposition prolongée au soleil est responsable de troubles qui peuvent être graves.

1/ Le coup de chaleur ou insolation:

- Qu'est-ce que l'insolation?

* Cest un accident provoqué par une exposition prolongée au soleil la tête nue (Pélerinage...).

- L'insolation peut-elle se voir en dehors d'une exposition au soleil?

--OUI--

* Chez les ouvriers travaillant dans une atmosphère chaude et confinée (Soute de bateau...).

* Surtout chez l'enfant: - Bébé oublié à côté d'un radiateur.

                                             - Bébé excessivement habillé ou couvert (Habits serrés).

                                             - Enfant abandonné dans une voiture, en stationnement au soleil, vitres fermées.

* Exercice musculaire intense et prolongé au soleil.

- Comment se manifeste l'insolation?

* Le coup de chaleur associe dans un premier temps des maux de tête, des vertiges et des nausées. Si les circonstances qui l'ont déclenché persistent, il s'en suit une obnubilation, une sensation de fatigue intense ou d'épuisement, des convulsions (mouvements involontaires, désordonnés provoqués par une lésion cérébrale) voire même un coma.

La température dépasse 40°C chez l'adulte et 41°C chez l'enfant.

- Ce qu'il faut faire:

* Le traitement consiste à abaisser la température du corps le plus rapidement possible. Pour cela il faut:

- déshabiller le sujet.

- ôter tout linge ou ouverture.

- éloigner ou l'éloigner de toute source de chaleur.

- appliquer une vessie de glace sur la tête et les racines des membres ou des glaçons dans une serviette.

- rafraichir la température de l'ambiance par un ventilateur ou un climatiseur.

- donner à boire de l'eau gazeuse ou du jus de fruit.

- ces mesures suffisent généralement. S'il s'agit d'un enfant où à l'inverse d'une personne âgée, les transporter dans un véhicule ouvert (ou à vitres ouvertes) à l'hôpital.

- Comment prévenir un coup de chaleur?

* Ne pas rester trop longtemps au soleil. Si la situation l'exige appliquer sur la tête, dès la sensation de maux de tête, d'une vessie de glace ou d'un mouchoir contenant des glaçons.

* Déshabiller l'enfant dès que la température dépasse 38°C, s'assurer que dans la pièce où il se trouve la température ne dépasse pas 200C. Si cette mesure ne suffit pas, appliquer sur le corps des compresses humides ou du linge humide (Front, Aisselles et Aines).

* Faire pendre des bains à l'enfant (à une température de 2°C inférieure à celle du corps) dès que sa température dépasse 39°C, utiliser parallellement de l'aspirine (Catalgine, Aspirine) ou du Paracétamol (fébractol, efféralgan).

2/ Le coup de soleil:

Cest un incident observé surtout en été à l'occasion d'une exposition prolongée au soleil.

Il réalise dans les cas béinins (le plus souvent) une brûlure du 1 er degré (peau rouge très douloureuse au contact). Il peut être étendu à tout le corps indisposant alors notablement le sujet. Prfois il peut réaliser des brûlures graves (2° degré) et étendues.

Son traitement consiste à appliquer sur la peau un linge mouillé qui va diminuer la douleur ou des crèmes adoucissantes procurant une certaine anesthésie de la peau.

Le meilleur traitement reste la prévention qui consiste à pratiquer une exposition au soleil très progressive (exemple 5mn le 1er jour, 10mn le 2ème jour, 15mn le 3ème jour...).

Il faut souligner ici la protection illusoire procurée par les huiles et crèmes commerciales.  

8 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site